Vous êtes ici : bos-engineering / techno


Glossaire technique
 
Amortisseur hydraulique monotube
Amortisseur hydraulique bitube
Butée hydraulique de compression
Butée hydraulique de compression à aiguille
CAS
Compression et détente
Compression lente et rapide
Coefficient
Jambe de force en bain d'huile & guidage mobile
Montage rotule/ rotule en Jambe de force
Setting
Amortisseur hydraulique monotube
La grande majorité des amortisseurs hydrauliques est de type monotube. L'amortissement est alors géré par un piston unique, qui contrôle le flux hydraulique en compression et en détente. De fait, ce piston est souvent assymétrique. Les orifices par lesquels transite le fluide hydraulique sont des ports.
CR50 - CR60 - TT09
Amortisseur hydraulique bitube
Les amortisseurs bitube possèdent deux circuits indépendants pour la circulation d'huile : un pour la détente, l'autre pour la compression. De la sorte, les réglages en compression n'ont pas d'incidence sur la détente et inversement.
FR02
Butée hydraulique de compression
La butée hydraulique est un système qui permet de durcir considérablement l'amortisseur en fin de course, afin d'éviter les talonnages. Le fait que cette fonction soit gérée par un système hydraulique lui donne une certaine progressivité, et permet d’éviter le retour violent d’un tampon mousse classique. Il est en outre possible de définir précisément son comportement à la conception. Elle est gérée par un ensemble piston solidaire de la tige, et un godet solidaire du fond d’amortisseur.
CR50 - CR60 - TT09
Butée hydraulique de compression à aiguille
La butée hydraulique de compression dite à aiguille permet de gérer le fin de course de façon plus précise que le système à godet. Il s'agit en l'occurrence d'un deuxième système hydraulique complexe, une sorte de deuxième étage hydraulique, qui s'ajoute au piston principal. Elle est donc active sur une plage potentiellement plus large et réglable de façon beaucoup plus précise.
CR60
CAS
le système CAS a été développé par BOS depuis près de dix ans. Jusque là réservé aux programmes officiels, il apparaît désormais en série. Ce système accélère la détente lorsque les roues ne sont plus en contact avec le sol. Il permet ainsi une reprise de grip plus rapide.
CR60
Compression et détente
La compression est la phase d'enfoncement de la tige de l'amortisseur, suite à une sollicitation due généralement à un impact à la roue.
 
La détente est la phase de sortie de la tige, vers la position totalement détendue après une sollicitation due à un impact.
CR50 - CR60
TT09 - FR02
Compression lente et rapide
Les impacts reçus par la roue se traduisent, au niveau de l'amortisseur, en déplacement de la tige sur une plage plus ou moins importante, et surtout à une vitesse plus ou moins grande. La gestion de l'amortissement se fait en termes d'accélération de tige, qui induit un déplacement plus ou moins rapide du fluide hydraulique à travers les ports du piston. C'est pourquoi les réglages de compression se différencient en « lente » et « rapide ». Globalement, la compression lente gère le maintient du châssis (contrôle du roulis, de la plongée, ondulations), tandis que la compression rapide gère les impacts induisant une rentrée subite de roue. La compression rapide n'implique donc pas nécessairement une prise de débattement importante.
CR50 - CR60 - TT09
Coefficient (réglage)
Sur un amortisseur bituvbe, on trouve souvent une troisième voie de réglage, en plus de la détente et de la compression, appelée coefficient. ce réglage permet d'agir sur les deux courbes de manière homogène. il est ainsi possible d'assouplir ou de durcir GLOBALEMENT l'amortisseur (pour l'adapter à des conditions humides par exemples), sans modifier l'équilibre compression / détente.
Jambe de force en bain d'huile & à guidage mobile
La jambe de force en bain d'huile et guidage mobile est une spécialité développée par Bos pour les amortisseurs haut de gamme. Notre expérience dans la moto nous a permis de comprendre qu'une fourche est un système comparable à une jambe de force, mais nettement plus efficace en terme de lubrification et de guidage. Nous avons donc appliqué le principe de la fourche moto à la jambe de force. La lubrification est assurée par de l'huile, beaucoup plus fiable que de la graisse, mais qui implique une plus grande étanchéîté. Le guidage est assuré par une bague fixe sur la JDF, plus une bague mobile sur le tube chromé (pongeur). Cette dernière assure un guidage plus important avec la prise de débattement, et fait également circuler l'huile, ce qui assure une bonne lubrification des bagues en permanence.
CR50 - CR60
Montage rotule / rotule en jambe de force
L'espace manque souvent dans les compartiments moteur pour embarquer des amortisseurs à grand débattement. En déportant l'axe de fixation de l'amortisseur, il est possible de loger des amortisseurs plus longs. Mais ce type de montage engendre d'importants efforts latéraux. Le fait d'installer un amortisseur rotule / rotule dans une jambe de force spécifique permet d'endiguer ces efforts latéraux.
CR50 - CR60
Setting
On entend par setting les systèmes de clapets qui, ajoutés au piston principal, permettent de modifier le comportement de l'amortisseur. Sur un amortisseur hydraulique monotube, le piston reçoit deux settings, l'un pour la détente, l'autre pour la compression. Un setting est composé d'un nombre variable de clapets de forme, d'épaisseur et de diamètre précis, qui, combinés les uns aux autres, influent sur la circulation du fluide, et donc sur la courbe d’amortissement.
CR50 - CR60
TT09 - FR02